Les ratés de l’aventure

Je suis actuellement plongé dans la lecture d’un livre qu’un ami m’a offert, récemment : Les ratés de l’aventure (Titaÿna – Ed. Marchialy). C’est un livre écrit, dans les années 1920/1930, par l’une des premières femmes reporters. Une Française : Élisabeth Sauvy qui a parcouru le monde et rapporté des textes extraordinaires.

Cliquez dans l’image pour voir le livre sur Amazon.

J’adore les femmes aventurières et plus particulièrement celles des siècles passés, lorsque l’aventure était l’apanage du sexe dit fort. Ces femmes ont fait mentir tous les stéréotypes. Elles n’avaient probablement ni plus ni moins de courage que leurs homologues masculins – il en fallait beaucoup de toute manière –, pour se lancer ainsi à l’aventure, mais il leur fallait au moins deux fois plus de folie, d’indépendance et de chance.

Bref, vous l’aurez compris, j’adore ce livre qui nous propulse, au moment des années folles, dans les paysages paradisiaques des îles d’Océanie. Alors bien sûr il y a les rencontres avec les populations, les plages paradisiaques, les forêts verdoyantes, les coutumes étranges… sauf que l’aventure, ce n’est pas toujours comme dans les beaux récits romantiques. Il y a parfois des… ratés et des désillusions. Allez, je ne vous en dis pas plus, pour ne pas déflorer l’histoire, mais je vous invite à le lire, il est passionnant.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *